Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie - Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne.pdf

Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie - Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne

Marceline Morais

Le but de cette étude est de montrer que le souverain bien est le iconcept central de la philosophie kantienne. A contre-courant de linterprétation qui sest imposée dans les études kantiennes depuis le néo-kantisme, il apparaît à une lecture attentive que ce concept nest ni problématique ni superflu, comme on la longtemps prétendu. Au contraire, lunité de la philosophie théorique et de la philosophie pratique, de la nature et de la liberté, nest possible et envisageable selon Kant que dans la perspective du souverain bien comme but final de la raison pure. Cette position suppose une interprétation téléologique de la raison pure qui nest plus entendue uniquement comme une structure transcendantale dintelligibilité mais aussi et surtout comme une faculté possédant des besoins, des intérêts, et poursuivant un but. Elle conduit en outre, inévitablement, à une relecture métaphysique de la philosophie de Kant qui présente le souverain bien comme le foyer (focus originarius) vers lequel converge le faisceau des questions métaphysiques ultimes qui mobilisent la raison pure. Or, ces questions fondamentales de la métaphysique, qui touchent au sens de lexistence humaine, rejoignent les préoccupations centrales qui caractérisent la philosophie depuis ses origines. Ainsi, suivant en cela les indications données par Kant dans la Critique de la raison pratique, on tentera de définir la tâche de la philosophie comme le faisaient déjà les Anciens, pour qui elle devait indiquer : [...] le concept dans lequel il faut enseigner le souverain bien, ainsi que la conduite à suivre pour lacquérir.

On peut donc supposer que le recours kantien à l'antinomie philosophique a ... B -"De l'idéal du souverain bien comme fondement déterminant la fin dernière de la ... En d'autres termes,la question kantienne ne limite pas l'interprétation de "die ... est le seul bien qui existe,d'autre part que la tendance vers toutes les choses ... II- La philosophie morale kantienne et sa différence avec la philosophie ... B- Est- ce une morale du "sentiment ", comme le voudrait l'interprétation kantienne ? ... Toutefois, ils peuvent très bien glisser de l'amoralité vers l'immoralité, et c'est pour ... Le Bien suprême, qui est ici la fin dernière de l'homme, est donc le bonheur ...

2.73 MB Taille du fichier
9782763790701 ISBN
Libre PRIX
Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie - Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.wedding-labergement.fr ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Le but de cette étude est de montrer que le souverain bien est le concept central de la philosophie kantienne. À contre-courant de l’interprétation qui s’est imposée dans les études kantiennes depuis le néo-kantisme, il apparaît à une lecture attentive que ce concept n’est ni problématique ni superflu, comme on l’a longtemps prétendu.

avatar
Mattio Müllers

La-Philosophie.com en bref. La-Philosophie.com aide les élèves de terminales dans la préparation du bac, les élèves de classes prépa dans celle de leur concours, ceux de fac dans leurs recherches, et enfin tous les curieux de sciences humaines à étancher leur soif de savoir. Cours de philosophie sur la Morale de Kant - Philocours.com

avatar
Noels Schulzen

La tentative qu'entreprend Kant pour fonder une philosophie de l'histoire fait ... dans son Discours sur l'histoire universelle une interprétation religieuse ... l'idéal du Souverain bien », A 807, W IV, 678 ; trad. fr. par A. Tremesaygues et B. ... déductive, la téléologie se veut le premier pas vers une « science historique » ( ... Le souverain bien et la fin dernière de la philosophie. Vers une interprétation téléologique de la philosophie kantienne (Zêtêsis. Textes et essais). Québec ( Qué.) ...

avatar
Jason Leghmann

Y a-t-il une vérité absolue / universelle De ce fait, il n’y a en fin de compte pas d’absolus moraux ni aucune autorité pour décider si une action est positive ou négative, bonne ou mauvaise. On aboutit donc à une « éthique de situation », l’idée selon laquelle le bien et le mal dépendent de la situation. Rien n’est juste ni faux, mais ce qui semble juste à un moment donné et dans une situation donnée l’est. Une

avatar
Jessica Kolhmann

La moralité kantienne a-t-elle une fin - OpenEdition